Archive for avril, 2008

accord autour des fromages

On prend les mêmes et on recommence…Voici donc les trois bières choisies pour accompagner les fromages(voir post

Vous prendrez du fromage? ).

Une blonde La Chouffe, avec un agréable parfum d’agrumes,pas trop d’amertume. Bière blonde, forte, fruitée, épicée, légèrement
houblonnée, au goût évolutif. Bière naturelle,
refermentée en bouteille, non filtrée, non pas-
teurisée et sans additifs.

 

Avec celle-ci ,le Patachouffe allait bien(mais celà allait de soi non?),la Fontina également un très bel accord.Le bruzy et le bleu s’en sont sortis,mais ce n’était pas un accord vraiment idéal,juste honnête sans plus.La grande surprise est venue du Plaisir de Chablis qui a ébloui.Autant hier l’accord était compliqué avec le vin blanc,autant avec la bière…

Le taleggio était aussi très à son aise.

Comme deuxième biére,j’avais choisi une Orval.L’Orval est une bière ambrée de fermentation haute, présentant un volume d’alcool de 6,2 %. Elle est constituée exclusivement d’eau de source, de malts, de houblons, de sucre et de levures. L’ORVAL a un arôme et un goût houblonnés très typiques. Refermentée en bouteille,elle présente une bouche nettement marquée par l’amertume.

 

Avec cette bière plus puissante,Le Taleggio s’est de nouveau trouvé bien servi(peut être aidé par son côté fermier).Le Patachouffe et la Tomme vaudoise s’en sortent,mais pas avec les honneurs.Les meilleurs accords reviennent au Pont l’évèque(puissance contre puissance,amertume contre gras et tout ça en équilibre…), et la Rocheta(fromage aux trois laits ,me suis trompée de nom dans le premier post…méa culpa).Accord toujours sur le côté animal,les notes clairement ovines du fromage rencontront le côté sauvage de la bière.

La dernière bière vient de la brasserie familiale Malheur de Buggenhout.Lors de la prestigieuse Compétition Internationale de la Bière de l’Université d’agriculture de Tokyo au Japon, la bière Malheur 12° de Buggenhout a gagné une médaille d’or. La brasserie Malheur, de la Mandekensstraat à Buggenhout, a reçu récemment le trophée et le certificat, durant le Sommet International de la Bière à Osaka.

La malheur 12 ° est une bière rouge-brun forte avec refermentation dans la bouteille. Elle libère un remarquable bouquet de riches fleurs de houblon. La saveur entière bien arrondie reste facile à boire grâce à sa légère sucrosité de fin de bouche.Arômes de girofle ,de cardamone et d’orande amêre au nez.

 

Examen de passage réussi pour le bleu(le salé du fromage et le « sucré » de la bière s’accordant bien).Le Plaisir du chablis augmentait beaucoup l’amertume de la bière,c’est à voir.Le Taleggio encore une fois s’en est bien sorti.Le Pont l’évèque aussi.Le Patachouffe manquait un peu de profondeur.

Pour résumer:les meilleurs accords -Plaisir de chablis et Chouffe

-Fontina et Chouffe

-Pont l’évèque et Orval

-Rocheta et Orval

-Bleu et malheur

Si vous êtes attentifs,vous aurez constaté qu’il manque deux fromages.Le Saint félicien et le Selles sur Cher.Avec eux,impossible de trouver un accord,l’un en raison de son acidité et l’autre en raison de son manque d’acidité…Et ce n’est pas faute d’avoir essayé…

2 avril 2008 at 1:17 Laisser un commentaire

Apres les Oleoducs, les vineoducs

C’est l’idée qui se développe au sein de l’agence de développement à l’exportation des vins Corses.En effet,ceux ci sont peu distribués à l’exterieur de l’île de Beauté.Ils rencontrent des problèmes de coût,qui sont beaucoup trop élevés.Ainsi,une idée a germé et s’est fait peu à peu une place:pourquoi ne pas créer un « vinéoduc » sur le modèle des oléoducs,qui relierait l’île au continent via Marseille.

Une plateforme destinée à collecter les vins amenés par camions-citernes serait installée à Calvi,ensuite les vins en vrac seraient acheminés par le vinéoduc citerne par citerne afin de ne pas mélanger les lots.Toute une filière de traçabilité informatique va être crée,pour éviter les fraudes ou les mauvaises manipulations.

A Marseille,doit être construite une plateforme de réception ,avec une chaine d’embouteillage performante (capacité de 500000 bouteilles/an).Chaque vigneron enverra ses propres étiquettes à la chaine.

Si tout va bien ,les premiers travaux devraient commencer cet été et se terminer au printemps prochain,à temps pour les premières expéditions du millésime 2008.

Apprêtez vous à découvrir,si ce n’est déjà fait ,ces vins…

1 avril 2008 at 1:14 Laisser un commentaire

Articles Plus Récents


Articles récents

Catégories