La liquoristerie Cartron

9 février 2009 at 1:19 Laisser un commentaire

Basée à Nuits Saint georges, la liquoristerie Cartron fabrique bien évidemment des liqueurs, mais aussi des crèmes, et des eaux de vie.

En ce qui concerne les liqueurs et les crèmes: les modes d’élaboration se résument en trois points selon la nature des produits de base

  • soit une macération: 60 % de fruits, 30 % d’alcool, 10 % d’eau en cuve pour 7 à 10 sem sans fermentation. On obtient donc une « in fusion  » à laquelle on rajoutera eau et sucre en proportions demandées (plus de 400 gr pour une vraie crème de cassis).
  • soit par distillation: on chauffe le produit , on obtient un jus coloré que l’on garde en partie et que l’on distille d’autre part. Ce qui sort le distillat est un esprit (par exemple de cacao), qui est blanc. Il suffit alors d’adjoindre eau et sucre pour baisser l’alcool et finir le produit. Par contre, si l’on veut un produit coloré, on ajoutera dans une certaine mesure le produit de la chauffe qui lui est coloré.
  • soit par utilisation de jus concentrés

L’éventail des crèmes et liqueurs est très large, nous nous sommes donc restreints à ne goûter que quelques unes:img_4007

melon: le coup de coeur, hyper fraiche et intéressante

cacao: un peu spéciale pour elle même, mais sûrement très chouette en cocktail

noisette: un peu moins grillée torréfiée qu’une Frangelico par eemple, mais bien faite

vanille: incontestablement gourmande, pas chimique, sur un lit de glace, miam…

Ne négligeons pas non plus les eaux de vie, et c’est à noter parce que de plus en plus rare, leur vieillissement au grenier (classique) en dames jeannes (contenance 25 -30 L).

Dégustées:

Poire williams: tès explosive et croquante de fruit sur le nez, la bouche se révèle assez costaude, peut être un peu trop en rapport avec la délicatesse du nez.

Poire Williams les Monts de la côte d’Or: plus d’équilibre pour celle ci, moins exubérante mais avec une longueur beaucoup plus importante, et un côté fondu très agréable. Le fruit est bien présent, mais sans agressivité.

Vieille prune: Un classique

Ratafia: assemblage (ou mutage) de moût de raisin et d’alcool local, ceci donne un produit assez doux, parfumé, et avec suffisamment de fraicheur pour passer à l’apéro. Très bien.

Marc  Dame Huguette: pas trop agressif, ample, pas mal du tout

Marc 20 ans: ici on oublie le marc et on part sur d’autres alcools. Un peu déstabilisant en dégustation, parce qu’il est assez difficle à l’aveugle de préciser vraiment ce qu’on a dans le verre. Très complexe et très long, un alcool de fin de repas à réserver aux amateurs.

Et puisqu’on y était, et que la maison Cartron distribue les rhums JM en france:

Rhum JM 97: un très beau nez, séducteur et rond, une bouche pleine et fruitée, et surtout une longueur impressionante. Que j’aime le rhum quand il est bien fait comme ça …

img_4008

Publicités

Entry filed under: Dégustations. Tags: , , , .

Une semaine en France Champagne Roses de Jeanne: Cédric Bouchard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Articles récents

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :